La route de l’émigration européenne

La route de l’émigration européenne

La route des immigrants – Europe – New York – Río de Janeiro – Santos – Buenos Aires

Quelques bateaux chargés d’immigrants se dirigeaient d’Europe vers l’Amérique du Nord. De là, ils descendaient vers le Sud, abordant plusieurs villes. Les immigrants pouvaient débarque dans d’autres ports selon les facilités que leur offraient les  agents qui les menaient & selon la situation politico économique & sociale locale.

Penser que nos ancêtres partirent de l’Europe, pour débarquer directement dans un port american relève d’une idée erronée. Les Compagnies de Navigation tracèrent différentes routes, incluant des ports différents.

L’une de ces routes partait d’Europe vers l’Amérique du Nord. C’est alors que commençait  un départ vers le sud, passant par diverses villes .Les émigrants pouvaient débarquer dans un port ou un autre, selon les facilités offertes par les agents de l’immigration, et la réalité économique & sociale que pouvait offrir  chaque pays à ce moment  là.

A ce qu’il semble, c’était la route  utilisée le plus fréquemment.

Si votre ancêtre émigra vers New York entre 1892 & 1924, vous pouvez rechercher dans la base de données de Ellis Island, qui inclut les individus qui passèrent par New York. En transir, jusqu’à leur destination finale.

Le site www.elisisland.org

L’Ile Ellis (connue également par son appellation anglaise : Ellis Island) est un îlot situé dans le port de New York.
A partir des mesures prises par le Président  Harrison en 1890,  Ellis est devenue la Douane principale de la Ville.  Entre 1892 & 1954, des millions de passagers ; arrivés aux Etats Unis par le port de New York, furent  contrôlés là, sur le plan de la réglementation & sur le plan médical. On pourra compléter les informations relatives à Ellis, sur Wikipedia.

Les Archives de Ellis island

Grâce à un accord entre l’Eglise LDS & la compagnie Ancestry, des centaines de volontaires ont dépouillé les données de l’immigration à Ellis Island & les ont réunies dans une base de données qui peut être consultée en ligne gratuitement.

Cette base de données inclut pratiquement les 25 millions de passagers (touristes, immigrants, citoyens des USA retournant dans leur pays, passagers en transit, et membres d’équipage ) débarqués des bateaux arrivés au port de New York au cours des années 1892/1924.

La base de données non seulement comprend les passagers dont la destination finale était les USA, mais  comprend  aussi ceux qui n’étaient que de passage, en chemin vers d’autres lieux, comme les pays sud américains ou l’Europe.

Les registres d’Ellis Island fournissent des informations détaillées sur les immigrants, y compris sur leur age & port d’origine. Il est nécessaire de s’inscrire, l’inscription est gratuite & l’on peut examiner les dossiers d’immigration, les manifestes d’embarquement, les photos des bateaux.Les manifestes  sont les listes de passagers qui étaient faites sur le port.

C’est pour cela qu’il est important de consulter cette base de données. Cela peur donner lieu à de grandes surprises.

Passages frontaliers (Canada et Mexique)

L’immigrant pourrait être arrivé dans un pays voisin des États-Unis (Canada ou Mexique) et après avoir passé du temps dans ce pays, décider d’émigrer en Argentine.

Dans les registres des passages frontaliers, nous trouverons les immigrants qui sont entrés aux États-Unis par voie terrestre pour rester de façon permanente dans ce pays ou suivre plus tard un autre cours.

Aussi au Brésil – Listes d’immigrants

Notre ancêtre aurait pu être en transit au Brésil, tenter sa chance ou attendre qu’un bateau l’emmène à sa destination finale. Dans ce cas, leur séjour aurait pu être enregistré dans des lieux préparés à recevoir des immigrants appelés hostarias.

Parfois, si un immigrant ne réussissait pas l’examen pour entrer aux États-Unis, il devait retourner dans son pays par le même bateau. Mais, qui nous assure que cet immigrant n’a pas tenté de continuer vers l’Amérique du Sud ?, considérant que les navires empruntaient cette route.

Séjour temporaire en France et en Belgique

Un immigrant italien pourrait travailler temporairement dans ces pays, avant d’émigrer. Pour cette raison, il est recommandé de consulter des listes avec des données sur les Italiens en Belgique -dans ce lien, je vais vous parler d’une coïncidence de ma famille- et les Italiens en France

Artículos Relacionados